Tema/i | G8 | repressione : Repression policière contre les mouvements anti-G8
  29-05-2007 18:04
Autore : ((i))
:: Tradotto da : ((i))
 
 
  Une énorme opération de répression mobilisant a peu près 900 policiers allemands a été effectuée le matin du mercredi 9 mai 2007 contre les mouvements de protestation contre le G8, sommet qui aura lieu à Heiligendamm du 2 à 6 juin. Les villes de Berlin, Hamburg, Brême, Rostock et d’autres villes ont été l’objet de ce razzia.
A peu près 40 lieux ont été contrôlés, dont des maisons collectives, squats, ainsi que des maisons privées. Des ordinateurs ont été saisis et ainsi que des informations sur le serveur du site alternatif so36.net qui héberge plusieurs sites, mailinglists et adresses email alternatifs. 18 personnes sont sous enquête, accusées de participer à la création d’une « organisation terroriste ».
L’ordre de persecution effectué par le le BKA (le bureau federal de police criminelle) a été justifié par l’article 129a du code penal, qui permet d'inculper les personnes soupçonnées de participer à la "formation d'une coalition terroriste". Cet article donne plein pouvoirs à la police pour saisir materiels et données, sans mandat, avant même que toute procédure judiciaire ait lieu. En fait, seulement 2% des cas finissent par une condamnation judiciaire.

Les mouvements de protestation contre le G8 sont ainsi criminalisés au niveau juridique. Des mesures de « sécurité » sont prises et des lois et des droits de base sont suspendus temporairement pendant le sommet pour protéger l’Allemagne contre les « terroristes d’extrême gauche ». En effet, le gouvernement fédéral allemand a l'intention de suspendre temporairement les accords de Schengen pendant le sommet et de contrôler toutes les entrées aux frontières.
Des manifestations ont eu lieu le jour suivant à Hamburg (3000) et à Berlin (5000) contre la repression policière et la criminalisation des protestation, ainsi que dans d’autres villes tel que Londres, Amsterdam, Cologne et Goettingen.
Cette vague de repression a suivi immédiatement l’arrestation de 100 personnes en Hollande le weekend précédent où le caravan de velo anti-G8 a été cassé en Utrecht. La police a utilisé aussi des intimidations pour empêcher les personnes de se rendre début juin à Heiligendamm.

 
     
  Indymedia Ecosse et Pays-Bas  
     
 
> wir sind alle terroristen
wir sind alle terroristen
 
  > Commenta questo articolo  
> Version originale: (deutsch) | italiano | français
> Aggiungi una traduzione a questo articolo
> Scarica l'articolo in formato .PDF
> Invia questo articolo per email