Loi travail, violences policières et suprématisme blanc
  Theme(s) Antifascisme - Féminisme / Genre / Queer - Répression -  
  07-03-2017 10:51
Auteur : Mona Rima
 
 
  !!! RE-APPEL A L’ANARCHIE ANTIRACISTE !!!

POUR UNE CRITIQUE DES RAPPORTS DE DOMINATION RACIALE

Ce texte s’adresse aux blanc-he-s, dont les journalistes, sociologues, universitaires, militant-e-s blanc-he-s…
 
     
  LES VIOLENCES POLICIERES LORS DES MANIFESTATIONS CONTRE LA LOI TRAVAIL SONT TOUJOURS AUSSI SYSTEMIQUEMENT RACISTES !

Il est urgent de dénoncer et mettre fin à l’INVISIBILISATION DU CARACTERE RACISTE DES VIOLENCES POLICIERES COMMISES SUR LES MANIFESTANT-E-S RACISE-E-S. Le caractère raciste des répressions policières, dans le cadre des luttes sociales en cours contre la loi travail, a été dramatiquement évincé, lissé, par le traitement qu’en ont fait les médias et la militance blanche. Rappelons que la police française, et les services de « maintien de la violence d’état français », sont des institutions suprématistes blanches racistes et néo-coloniales qui ciblent, harcèlent, enferment, criminalisent, tuent de façon systémique les corps et pensées des racisé-e-s, des non-blanc-he-s!

Ceci est un ré-appel à la conscientisation, et à la réaction, face au racisme à l’extérieur et à l’intérieur de nos espaces physiques et théoriques de luttes sociales. Le fait que des militant-e-s blanc-he-s et racisé-e-s (victimes du suprématisme blanc) marchent, militent, manifestent ensemble contre la loi travail, n’enlève pas le stigmate de la couleur de peau et de la racialisation négative des militant-e-s non-blanc-he-s : c’est-à-dire noir-e-s, arabes, juif-ve-s, roms, etc… lors de ces manifestations.

Manifester ne nous rend pas (nous les militant-e-s victimes du racisme) plus blanc-he-s, ou moins arabe, moins asiatique, etc… ça parait évident, mais il semble qu’il faille le rappeler !

LES FAITS : une vidéo, qui tourne sur les réseaux sociaux et médias dominants, montre un jeune lycéen militant afro-descendant et noir (alors qu’il est au sol sans défense et maitrisé par 3 CRS armés), être relevé de force par un CRS blanc qui va lui enfoncer un poing dans le visage. Le jeune homme tombe en sang.

LE TRAITEMENT MEDIATIQUE ACTUEL DE CETTE VIDEO : Cette vidéo circule avec UNIQUEMENT des messages critiquant le caractère classiste, agiste, et totalitaire des violences policières… Cette lecture des faits est juste : la police est une institution injuste et violente reproduisant les dominations capitalistes et patriarcale d’état. La police est un instrument de reproduction des dominations des riches, et des mâles cis plus âgés, sur les pauvres et les jeunes… mais ce traitement critique est INCOMPLET.

Ces mots qu’on ne dit pas, qui témoignent d’un racisme actif-passif de la part des médias et militant-e-s blanc-he-s. Ces mots qu’on ne dit pas, constituent cet impensé, cet angle mort du « privilège blanc », qui obstrue la médiation et construction des PENSEES CRITIQUES ET LUTTES ANTIRACISTES ET DECOLONIALES CONTRE LES VIOLENCES POLICIERES FRANCAISES. Les mots désignant la dimension raciste des violences policières doivent être dits.

Ainsi ce qui n’a pas été dit, c’est qu’il s’agit de l’agression d’un jeune étudiant NOIR (= racisé négativement), alors que celui-ci est isolé et sans défense, une agression commise par un policier BLANC (= racisé positivement), un CRS en position d’extrême supériorité institutionnelle, armé et en groupe. L’invisibilisation des statuts de « racialisation sociale » de la victime noire et de l’agresseur blanc, invisibilise et empêche la critique du caractère raciste de cette agression. UNE AGRESSION QUI S’INSCRIT DANS UN SCHEMA RACISTE SYSTEMIQUE SUPREMATISTE BLANC, COMME LA QUASI-TOTALITÉ DES VIOLENCES ET DES CRIMES COMMIS PAR DES POLICIER-E-S. La police est une institution capitaliste, sexiste, patriarcale ET SUPREMATISTE BLANCHE.

Merci, aux blanc-he-s, journalistes, militant-e-s blanc-he-s, etc… de ne pas silencier et invisibiliser cette SUPERPOSITION INTERSECTIONNELLE DES VIOLENCES QUE SUBISSENT LES MILITANT-E-S RACISE-E-S. La prise en compte, l’écoute et la visibilisation des traumatismes, expériences, angoisses, critiques et luttes légitimes des militant-e-s racisé-e-s face au caractère RACISTE des oppressions policières est indispensable. Afin que les personnes racisé-e-s ne soient pas exclues et/ou mises en danger de façon exponentielle dans les luttes et ne se voient pas confisqués les espaces d’expression anti-capitaliste et anti-totalitaire par des militant-e-s blanc-he-s, bénéficiant quant à elleux de « privilèges blancs ».

COMMENT AGIR CONTRE LE RACISME LIE A LA REPRESSION POLICIERE :

Reconnaître, verbaliser, visibiliser et dénoncer le caractère RACISTE des violences policières, à chaque fois que c’est le cas (quasi-systématiquement donc).

ICI, si tant est qu’il y ait besoin de le préciser, je parle de RACISME, puisque le « racisme anti-blanc » n’existe pas. En occident, dans des sociétés VIOLENTES SUPREMATISTES BLANCHES le « racisme anti-blanc », ça n’existe pas, hein, on sait jamais, je le rappelle au cas où les personnes lisant ce texte se méprendraient.

Voici des liens pour approfondir la question :

L‘article de Joao Gabriell « De l’urgence d’en finir avec le « racisme anti-blanc »

La vidéo « reverse racism » de l’humoriste Aamer Rahman

L’article de Pierre Tavenian « La question blanche »
Toujours avoir le réflexe de FILMER toute interpellation, contrôle et/ou intervention policière.

Gardez plusieurs copies du film (envoi par mail à vous même et/ou à des proches de confiance, copie sur clés usb, disques durs…). Si vous diffusez/partagez des copies sans consentement préalable de la-des victimes ou de leur famille, floutez le visage des victimes. Contactez/envoyez des copies à des collectifs antiracistes et médiatiques critiques des violences policières d’état :

« Urgence Notre Police Assassine », « Mediapart », « Les Mots Sont Importants », « L’envolée », « Collectif Contre l’Islamophobie en France » (CCIF), « Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires » (FUIQP), « Ferguson in Paris », « Cimade »…
Si vous êtes plusieurs et que la personne est en danger, tabassage, étouffement au sol… par la police, ou service de sécurité privés, etc… tentez d’AGIR.

(filmer constitue une preuve, c’est indispensable pour lutter contre l’impunité et la reproduction des oppressions policières, mais filmer n’est pas suffisant pour sauver la vie de la personne qui est peut être en danger de mort imminente ; Ainsi des victimes de violences policières sont parfois mortes sous les yeux d’une foule de témoins impassibles, ou dans le fourgon ou le commissariat juste après leur interpellation…)

Agir, c’est : appeler des secours, pompier-e-s, samu, demander s’il y a des médecins parmi vous…

Agir, c’est : empêcher la mise à mort de la victime sur l’instant en repoussant les policier-e-s (verbalement, physiquement…)

Agir, c’est : si la victime est transportée par la police, prendre le matricule/immatriculation de la voiture, suivre la victime jusqu’au commissariat afin de s’assurer qu’elle va bien…

Agir c’est tout faire pour NE PAS LAISSER LA VICTIME DE VIOLENCES POLICIÈRES SEULE ET SANS DÉFENSE ENTRE LES MAINS, DANS LA VOITURE OU LES LOCAUX DE SES AGRESSEUR-SE-S !
Face aux violences policières nous devons tou-te-s ré-agir, nous sommes tou-te-s responsables, rester passif-ve-s est un crime. Filmer, agir, témoigner… tous les gestes, mots, comptent… les vies des victimes comptent.

COMMENT AGIR CONTRE LE RACISME EN MILIEU MILITANT :

Pour un milieu militant NON-OPPRESSIF, UNI et BIENVEILLANT, pour tou-te-s, faire des tours de parole antiracistes, avant et après chaque manifestations publiques pour que les militant-e-s racisé-e-s puissent exprimer leurs angoisses, expériences et/ou besoins… Des stratégies d’entraide, de secours, de soutien, de luttes et décompression peuvent et doivent être mises en place par l’écoute des concerné-e-s et le soutien de leurs propositions pour lutter contre les oppressions racistes. Ce temps, n’est pas du temps perdu, ni accessoire.

Faire l’impasse sur les moyens d’existence des corps et pensées des racisé-e-s dans les luttes sociales anti-capitalistes, c’est profondément raciste. C’est participer d’une confiscation de l’espace public réel (la rue) et symbolique (la critique sociale) par une élite militante blanche privilégiée.

Pour reprendre une formule très pertinente que j’ai vue passer sur les réseaux sociaux :

« Les blanc-he-s sont ciblé-e-s par la police parce qu’iels militent,

les non-blanc-he-s sont ciblé-e-s par la police parce qu’iels existent »

Ainsi, nous demander, à nous militant-e-s racisé-e-s, de choisir entre EXISTER OU MILITER, en ne prenant pas en compte l’intersectionnalité des oppressions que nous vivons, est profondément raciste. Nous sommes aux coeurs, à la tête et aux corps des luttes sociales. Nous avons des choses à dire, nos expériences, nos corps, nos pensées, sont les premières victimes des oppressions de l’état, des lois anti-sociales (précarité du travail, lois anti-voiles, déchéance de nationalité…etc…), des violences policières… et nous n’acceptons pas d’être traité-e-s comme des militant-e-s de seconde zone, réduit-e-s à des corps, décors, caution vides et sans voix dans les luttes sociales.

Les militant-e-s racisé-e-s n’ont pas à être silencié-e-s sur les oppressions dont iels souffrent et qui les menacent. En outre, quand les militant-e-s blanc-he-s enjoignent les militant-e-s racisé-e-s au silence, les militant-e-s blanc-he-s isolent et mettent en danger psychique et physique les militant-e-s racisé-e-s et leurs luttes. Il est inadmissible que les militant-e-s blanc-he-s s’acharnent à faire valoir leur zone de confort/domination de « privilège blanc », et invisibilisent la réalité des oppressions racistes qu’iels ne vivent pas à l’extérieur et à l’intérieur des luttes.

Cette attitude renforce des rapports de domination blanche et d’oppression des racisé-e-s, SACRIFIE-E-S AU NOM DU CONFORT ET DE L’AGIR DES SEUL-E-S MILITANT-E-S BLANC-HE-S (qui agissent mieux que les militant-e-s racisé-e-s et les minorisé-e-s… perspective idéologique colonialiste et élitiste du-de la sauveur-se blanc-he et/ou bourgeois-e), laissant sans scrupule les militant-e-s racisé-e-s, minorisé-e-s, traîner la patte, s’épuiser, et disparaître derrière elleux… derrière des blanc-he-s qui finalement reproduisent dans leurs organisations les oppressions sociales (racisme, sexisme, validisme, élitisme…) que ces mêmes militant-e-s et journalistes blanc-he-s prétendaient combattre…

Pourtant les luttes sociales seront des luttes avec, par et pour les minorisé-e-s sociaux ou ne seront pas des luttes pour la révolution sociale, la justice, l’égalité, les libertés, les droits, l’amoures de et pour tou-te-s.

Ceci est l’analyse et le témoignage d’une femme cis racisée arabo-descendante, militante anarchiste-communiste féministe antiraciste et décoloniale écologiste anticapitaliste anti-autoritaire, bref, qui MILITE POUR EXISTER, s’exprimer, aimer, relationner sans oppressions, résister à la destruction et la disparition, dans une société occidentale « ordinaire » raciste, sexiste, validiste, etc… Une militante qui ne s’attendait pas à devoir aussi MILITER POUR POUVOIR MILITER, pour exister comme militante dans des mondes militants, si peu révolutionnaires, terriblement « normaux », conservant dans leurs modes de fonctionnement des normes d’oppressions hétero-cis-patriarcales-blanches-bourgeoises… qu’il est urgent de dénoncer, déconstruire, et abandonner pour que nous puissions exister, nous organiser, nous respecter et nous révolter ENSEMBLE.

Amoures, révoltes, résistances.

Soutien à tou-te-s les sœurs, frères, ami-e-s connu-e-s et inconnu-e-s racisé-e-s et doublement, triplement, intersectionnellement minorisé-e-s (femmes, LGBTQIA+, précarisé-e-s economique, personnes en situation de handicap psychique et/ou physique, etc…) qui tentent d’exister, survivre, vivre. Qui doivent militer pour exister depuis toujours et qui sont en plus confronté-e-s au racisme et à la reproduction des oppressions à l’intérieur même des luttes qui, trop souvent les fragilisent, alors même qu’elles devraient les renforcer. Soutien, courage, amoures et force sur vous/nous.

Dédicace à Anissa, Nargesse, Gaye, Fatma, Karim, Opélie, Amal, Amélie, Monika, Muhittin, Malek, Clément, Samir, Laeti, Dyana, Joao, Aissatou, Anne-Raphaëlle, Ahmed, Pedro, SoukaÏna, Imane, Raphaële, Bezzy, Babu, Emy, Ryo, Rachelle, Amadou, Ibrahima, Massinissa, Adam, Majda, Annabelle, Mohamed, Sovanna, Golda, Sihame, Ru, Samir, Maïté, Leyla, Tarek, Maiko, Tauana, Raja, Jihane, Lamine, Nadia… plus infinis <3

Nous vivons, nos luttes, nos corps, nos amoures vivront. Courage, Amoures, Révolutions.

Mona Rima

 http://lechodessorcieres.net/militantisme-loi-travail-violences-policieres-et-suprematisme-blanc/
 
     
 
>
 
  > Ajouter un commentaire  
   
> Ajouter une traduction à cet article
> Télécharger l'article au format .PDF
> Envoyer cet article par e-mail
    Cependant... 2017-03-07 12:34    
  On sait que 55% des flics français voteront pour MLP... On sait que les hommes qui commettent le plus de violences conjugales et familiales sont les flics... Donc tu as raison de stigmatiser la police RACISTE et SEXISTE et de signaler que 75% des victimes de BAVURES ou de VIOLENCES ILLEGITIMES sont BLACK-BEURS-TZIGANES et bientôt SLAVES...
On sait aussi que les PATRONS surexploitent la M.O.I, que les agents immobiliers organisent un apartheid social relatif, ...

Pour compliquer le "scénario" on se retrouve avec la classe ouvrière PROFONDEMENT DEMORALISEE et CRETINISEE par la gauche caviar et les saints-dicats collabos, puis recrétinisée par la petite bourgeoisie contestataire qui délire (écologisme millénariste, commission antispéciste de nuit-debout Paris, éco-socialisme niaiseux...).

Dans ce contexte nauséabond, je comprend et j'approuve l'organisation séparée des MINORITES mal installées dans cette société et qui se sentent mal considérées et non-représentées...

Cependant, l'UNITE des exploités est nécessaire...
 
  Cependantiste  
    L'UNITÉ est ici : 2017-03-07 19:26    
  Le 19 mars, une Marche pour la Justice et la Dignité

Appel à une manifestation nationale contre les crimes policiers et le racisme institutionnel le 19 mars 2017 à l’appel des familles de victimes de crimes policiers.

La Manifestation partira de Nation à 14h en direction de République en passant par Bastille

Un par mois. C’est, en moyenne, le nombre de pères, de frères, de fils que nous perdons à cause de la brutalité des forces de l’ordre. Une brutalité qui prend plusieurs formes : des techniques de pliage qui conduisent à l’asphyxie des victimes aux coups de poings, de balles ou de Taser qui, dans les pires des cas, s’avèrent mortels.

Régulièrement depuis plus de 40 ans, les nôtres sont ainsi tués par l’État Français, aux mains de ceux que l’on appelle ironiquement les "gardiens de la paix". Régulièrement depuis plus de 40 ans, c’est l’impunité la plus abjecte et les campagnes de criminalisation qui répondent aux mobilisations de celles et ceux qui réclament vérité et justice pour leurs morts. L’acharnement policier, judiciaire et politique contre la famille Traoré, à qui nous exprimons toute notre solidarité, en est la preuve. À chaque fois, c’est la même histoire.

La répression qui nous vise, nous familles de victimes, s’est accentuée sous le régime de l’état d’urgence. Tous les abus sont devenus possibles, avec leurs lots de conséquences tragiques. Ce n’est plus la police qui s’adapte à la loi, c’est la loi qui s’adapte à la police… Et nous sommes loin d’être les seuls à avoir été visés par le renforcement des dispositifs sécuritaires et des violences d’État. En 2015, le gouvernement a déclaré une véritable guerre intérieure : il a traqué les migrants et ceux qui les défendent, poursuivi la traditionnelle répression des « Noirs », des « Arabes », des « Rroms » et plus généralement des quartiers populaires, ciblé les « Musulmans » notamment via des perquisitions, des assignations à résidence et des fermetures de mosquées totalement arbitraires… À cela s’ajoute la guerre sociale qu’ont menée Valls et consors, notamment dans le cadre de la mobilisation contre la loi travail. Face aux résistances des quartiers populaires et du mouvement social, on a vu les violences se déchaîner en touchant des catégories jusqu’ici protégées.

Les attentats terribles que nous avons connus en 2015 et en 2016 sont venus renforcer l’arsenal sécuritaire alors qu’ils sont la conséquence directe de la politique guerrière que la France et ses alliés mènent à l’étranger. L’État Français, qui pèse toujours de tout son poids sur les peuples qu’il domine comme en Afrique, prolonge cette politique au Proche-Orient tout comme il entérine l’occupation de la Palestine. Sa "lutte contre le terrorisme" ressemble surtout à une agression permanente contre des peuples innocents. C’est, entre autres, ce qui nourrit la crise humanitaire des réfugiés, traités cyniquement comme une menace potentiellement "terroriste". C’est le serpent qui se mord la queue : le climat de guerre intérieure permet de justifier le contrôle toujours plus brutal de la population et délivre un permis de violence aux forces de l’ordre qui répriment toutes les gueules qui ne lui reviennent pas et tous ceux qui, des familles de victimes aux manifestants contre la loi travail en passant par les militants des quartiers populaires à la ZAD, osent s’organiser contre l’État, réclamer justice et affirmer leur Dignité.

Nous sommes tous concernés !

La campagne présidentielle ne va rien arranger. Au contraire. Presque chaque nouvelle déclaration est une insulte faite à nos combats, à nos préoccupations et à nos urgences.

Parce que nous ne nous soumettrons pas à l’arbitraire du pouvoir,
Parce que les mots "justice" et "dignité" ont encore un sens pour nous,
Parce que nous pensons qu’il est primordial de nous organiser, ensemble, pour lutter contre la guerre faite aux pauvres, aux migrants, aux descendants de colonisés,
Nous appelons tout-e-s celles et ceux qui se sentent concernés par ces sujets à nous rejoindre dans toutes les initiatives à venir (voir calendrier au bas de la page) et à participer très largement à la Marche pour la Justice et la Dignité qui aura lieu le dimanche 19 mars 2017 à Paris. Contre la hogra, contre l’humiliation, contre le racisme et les violences policières, contre les guerres lâches faites en notre nom à des peuples qui ne nous ont rien fait.

Retrouvons espoir, force et unité pour faire bloc ensemble au nom de la Justice et de la Dignité.

Premières familles signataires :

Famille de Lahoucine Ait Omghar - Famille d’Amine Bentounsi - Famille de Hocine Bouras - Famille d’Abdoulaye Camara - Famille de Lamine Dieng - Famille de Wissam El Yamni - Famille d’Amadou Koumé - Famille de Mourad Touat - Famille d’Ali Ziri
Avec le soutien de :

Comité Vérité et Justice pour Lamine Dieng - Comité Vérité et Justice pour Mamadou Marega - Comité Vérité et Justice pour Abou Bakari Tandia

Signatures collectives

Action-antifasciste Paris-Banlieue (AFA) - Alternative Libertaire (AL) - Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (ACORT) - Association Black is really beautiful - Association contre le racisme (ACOR, Suisse) - Association citoyenneté active (Chauny) - Association Égalité Toulouse Mirail - Association pour l’Intégration et l’Invention Républicaines (AIIR) - Association Femmes plurielles - Association KÂLÎ - Association de lutte contre l’islamophobie et les racismes (ALCIR 20eme) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Assemblée des Blessés, des Familles et des Collectifs contre les violences policières - ASTI Annonay - Brigade Anti Négrophobie (BAN) - Bruxelles Panthères - Candidatura d’Unitat Popular (CUP - Països Catalans) - Cedetim/Ipam - Centre d’études postcoloniales de Lyon - CGT-Culture Cité Nationale de l’Histoire de l’Immigration - CISPM (Coalition Internationale des Sans-Papiers et Migrants) - Collectif décolonial lyonnais - Collectif enseignant pour l’abrogation de la loi de 2004 (CEAL) - Collectif James Baldwin - Collectif Parisien pour la Protection des Jeunes et Mineurs Isolés Étrangers (CPMJIE) - Collectif Ni Guerres ni état de guerre - Collectif 20ème solidaire avec les migrants - Comité contre les violences policières à Pantin - Comité ZAD de Rennes - Convergence Citoyenne Ivryenne (CCI) - Coopérative écologie sociale - CRI Rouge - CSP75 (Coordination 75 des Sans-Papiers) - D’ailleurs nous sommes d’ici" 67 (DNSI) - Désarmons-les ! - DIEL (Droits Ici Et Là-bas) - Emancipation Tendance intersyndicale - Fédération SUD-PTT - Fondation Frantz Fanon - Front antiraciste alsacien - FUIQP - FUIQP Saint Denis - FUIQP Saint Etienne) - Historical materialism (Toronto) - Groupe anarchiste Alhambra - Identité plurielle - IJAN (Argentina) - IJAN International - Islamic Human Right Commission (IHRC) - Les habitants des la ZAD de Notre Dame des Landes - LKP - London Campaign Against Police and State (Grande-Bretagne) - Marche des Femmes pour la Dignité (MAFED) - Mwasi - Organisation Communiste Libertaire (Paris) - New socialists (Toronto) - Ontario Coalition Against Poverty - MDDM (Mouvement pour la Dignité et les Droits des Maliens) - Nouveaux Cahiers du Socialisme (Montréal) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Organisation de femmes Egalité - Osons causer - Paris Against Trump - Paris Debout - Parti communiste des ouvriers de France (PCOF) - Plateforme de la voix des prisonniers - Parti des Indigènes de la République (PIR) - Pas sans nous (Bouches du Rhônes) - Pride de nuit - Réseau pour une gauche décoloniale - Revue Contretemps-Web - Le Seum collectif - Socialist Project (Toronto) - SolidaritéS (Suisse ) - Sortir du colonialisme - Sud CT Mairie de Saint Denis - Union Antiraciste et Populaire de Toulouse - (UAPU31) - Union des Démocrates Musulmans de France (UDMF) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Urgence Notre Police Assassine (UNPA)

Signatures individuelles :

Hamé, du groupe La Rumeur (artiste) - Kery James (artiste) - Youssoupha (artiste) - Opal Tometi (co-fondatrice de Black Lives Matter et Executive Director of Black Alliance for Just Immigration-BAJI) - Eli Domota (LKP) - Medine (artiste) -

Et par ordre alphabétique :

Samy Amara (humoriste) - Sihame Assbague (militante antiraciste) - Djamel Attalah (marcheur de 83) - Ludivine Bantigny (historienne) - Elsa Bardeaux (maire adjointe de Villeneuve Saint Georges à la jeunesse et de la vie des quartiers) - Benaili Mounia (Conseillère Municipale PG Juvisy sur Orge) - Ben Amar Youssef (adjoint au maire Allones 72) - Mohamed Benkhelouf (maire adjoint à Aubervilliers) - Mohamed Ben Yakhlef, Insaf Chebaane, Omar Cheriguene (conseillers municipaux de Vileneuve Saint Georgges) - Judith Bernard (metteur en scène) - Olivier Besancenot (NPA) - Félix Boggio Éwanjé-Épée (revue Période) - Ahmed Boubeker (sociologue) - Rachid Bouchareb (réalisateur) - Alima Boumediene Thiery (avocate) - Houria Bouteldja (PIR) - Pierre Cours-Salies (Sociologue, professeur émérite Paris 8, Membre d’Ensemble !) - Gerty Dambury (écrivaine) - Christine Delphy (Féministe) - Rokhaya Diallo (auteure et réalisatrice) - Eva Doumbia (artiste) - Mireille Fanon Mendès-France (Fondation Frantz Fanon et experte ONU) - Patrick Farbiaz (Sortir du colonialisme) - François Gèze (Editeur) - Alain Gresh (journaliste) - Nacira Guénif-Souilamas (sociologue) - Hadj Chikh Haouaria (conseillère départementale 13) - Olivier Le Cour Grandmaison (universitaire) - Franco Lollia (BAN) - Frédéric Lordon (économiste) - Stella Magliani-Belkacem (La fabrique éditions) -Philippe Marlière (universitaire) - Madjid Messaouden (élu St Denis 93) - René Monzat (militant antiraciste) - Océane Rosemarie (comédienne) - Philippe Poutou (Porte-parole du NPA) - Saadane Sadgui (Co-fondateur des JALB et du MIB) - Catherine Samary (Militante altermondialiste) - Maximilien Sanchez (conseiller municipal délégué à la jeunesse de Gentilly) - Anzoumane Sissoko (porte-parole de la CISPM) - Omar Slaouti (membre du collectif Ali Ziri), Odile Tobner (auteure de "Du racisme français) - Enzo Traverso (universitaire) - Françoise Vergès (politologue) - Marie-Christine Vergiat (Députée européenne, Front de Gauche) - Catherine Wihtol de Wenden (universitaire) - Youkoff (Artiste) -

Signatures internationales :

Jabir Puar (Associate Professor, Women’s and Gender Studies, Rutgers University, USA), Jin Haritaworn (professor, University of Toronto), Rabab Abdulhadi (Director, Arab and Muslim Ethnicities and Diasporas (AMED) Initiative, Race and Resistance Studies, San Francisco State University, USA) , Inderpal Grewal (professor, Yale University, USA), France Winddance Twine (professor, Sociology, University of California, Santa Barbara, USA), Minoo Moallem (professor, Department of Gender and Women’s Studies, University of California, Berkeley, USA), Sirma Bilge (Associate Professor, Sociology Department, Université de Montréal), Lisa Duggan (Professor of Social & Cultural Analysis, NYU, USA), Nelson Maldonado-Torres (Associate Professor, Latino and Caribbean Studies, and Comparative Literature, Rutgers University, New Brunswick, NJ USA), Paola Bacchetta (professor, Berkeley), Hatem Bazian (director, Islamophobia Documentation Center, and lecturer, University of California, Berkeley, USA), Huma Dar (Co-founder, Muslim Identities and Cultures, and lecturer, Race & Resistance Studies, Department of Ethnic Studies, San Fransisco State University, USA), Malkia Cyril (Black Lives Matter, Bay Area, California, USA) Dina M Siddiqi, (professor, Anthropology, BRAC University, Bangladesh), Cheba Chhachhi, Artist, New Delhi, India, Kavita Krishnan, women’s rights activist, Delhi, India, Carla Trujillo, novelist, also Assistant Dean, UC Berkeley, USA, Donna Murch, Associate Professor, Rutgers University, New Brunswick, New Jersey, USA, Ramon Grosfoguel, professor, UC Berkeley - Stefan Kipfer (York University, Canada) - Greg Albo, Professeur, York University, Toronto - Minoo Moallem, Professor, Department of Gender and Women’s Studies, UC Berkeley- Pratibha Parmar, Filmmaker & Associate Professor, Film. California College of Arts - Chela Sandoval, Professor of Chicano and Chicano studies, university of California, Santa Barbara - Inderpal Grewal, Professor, Yale University - Ruthie Wilson Gilmore, Professor and Director, Center for Place, Culture, and Politics, CUNY

Ils nous soutiennent :

« Nous appelons à manifester le 19 mars pour la Justice et la Dignité parce que :

- La revendication légitime de Vérité et de Justice portée par ces familles victimes de violences policières doit être soutenue.

- La banalisation des discours, des actes racistes et leur caractère structurel sont inacceptables.

- Les droits démocratiques doivent être défendus face à l’Etat d’urgence et des mesures liberticides qui touchent particulièrement celles et ceux qui subissent le racisme.

- L’accueil des migrant-e-s dans des conditions dignes et la régularisation de tous les sans papiers doivent être opposés à l’Europe forteresse. »

ATTAC - DAL - Ensemble ! - SNPES PJJ de la FSU - UNEF - Union Syndicale Solidaires -

Si vous êtes une organisation et que vous souhaitez signer cet appel, merci d’envoyer un mail à  marche19mars@gmail.com

Vous pouvez aussi signer l’appel à titre individuel :  https://www.change.org/p/france-fin-de-l-impunit%C3%A9-et-des-violences-d-%C3%A9tat?recruiter=655421927&utm_source=share_for_starters&utm_medium=copyLink

Calendrier (dates confirmées à ce jour) :

6 & 7 janvier 2017, à Clermont-Ferrand : Soirée-débat puis rassemblement pour Wissam El Yamni

4 mars 2017, Paris 10e : marche pour Amadou Koumé, mort dans un commissariat en 2015

6 au 10 mars 2017, Cour d’appel de Paris : procès en appel du policier qui a tué Amine Bentounsi d’une balle dans le dos en 2012.

19 mars 2017, Paris : Marche pour la Justice et la Dignité

17 juin 2017, Paris 20e : marche pour Lamine Dieng, mort dans un fourgon de police en 2007

 
  antifa  
    jeu 2017-03-08 09:35    
  Des islamistes, des gens de droite, des homophobes, des sexistes, des pro-prisons, des pro-polices, des réactionnaires, des intégristes et des racialistes sont caché-e-s dans ces organisations et signataires saurez vous les trouver ?


Go !
 
  antiraciste antifasciste antisexiste  
    . 2017-03-08 09:54    
  texte de mars 2016  https://lechodessorcieres.net/militantisme-loi-travail-violences-policieres-et-suprematisme-blanc/


salué comme il se doit par les flics non-blanc-he-s
 
  .  
    ' 2017-03-09 22:44    
  texte salué par les journaflics non-blanc-he-s  
  '  
    ' 2017-03-11 09:11    
  texte identitaire qui se croit antiraciste = erreur  
  '  
  > Ajouter un commentaire  
 
Prends l'information en mains
Text Paraphysique de la haine
25-07-2017 06:11 - Patrice Faubert
Text Paraphysique de pathognomonie
23-07-2017 09:07 - Patrice Faubert
Text Stéréotypie des idéologies dominantes
20-07-2017 07:24 - Patrice Faubert
Text L'anarchie contre l'idéologie
17-07-2017 06:01 - Patrice Faubert
Text L'anarchie contre l'idéologie
17-07-2017 05:58 - Patrice Faubert
Image Misère du « subversivisme »
17-07-2017 04:20 - Freddy GomeZ
Text libertaires, l’intersectionnalité, les races, l’islamophobie
17-07-2017 00:58 - http://www.grand-angle-libertaire.net
10 commentaires
Text Biomorphisme anéchoïque
15-07-2017 09:34 - Patrice Faubert
Text « races sociales », racialisme, racisme
13-07-2017 13:40 - LadJ&dprintemps
7 commentaires
Text Impostures d'impostures
13-07-2017 06:19 - Patrice Faubert
Text Oui la race ça nous agace et ça nous emmerde !
12-07-2017 13:05 - Antifascistes multiculturalistes et internati
8 commentaires
Image Les Français juifs seraient-ils des citoyens à part ?
11-07-2017 09:22 - UJFP
1 commentaire
Text Enfants du smartphone, enfants de l'iPhone
10-07-2017 05:33 - Patrice Faubert
Text Paraphysique de blablalogie
09-07-2017 08:01 - Patrice Faubert
Text Houria Bouteldja Je combats mon intégration
08-07-2017 00:46 - Olivier Mukuna
5 commentaires
Text L’homme (de gauche) qui croyait à la barbarie
07-07-2017 17:34 - Najate Zouggari
3 commentaires
Text Défendre la liberté d’expression partout en France !
07-07-2017 13:11 - Khamsa fi 3aynkoum
5 commentaires
Text Paraphysique des cerveaux nazifiés
07-07-2017 06:00 - Patrice Faubert
Text Paraphysique de la synarchie
05-07-2017 09:49 - Patrice Faubert
Text Députés macronistes qui n'ont rien à envier au FN
03-07-2017 13:45 - Jerôme Martin
2 commentaires
Image Cinq réponses au « débat sur l’identité nationale »
03-07-2017 13:35 - Pierre Tevanian, Sylvie Tissot
3 commentaires
Text Insupportable ingérence du CRIF
03-07-2017 13:26 - AFPS
Text Manifeste pour un antiracisme politique
03-07-2017 10:55 - Eric Fassin
3 commentaires
Text Biopsychosociologie de la vie marchande ou Pornification
03-07-2017 05:50 - Patrice Faubert
Text Emmanuel Macron soutient la légitimité de Bachar Al-Assad
01-07-2017 17:01 - Revolution et libertés
1 commentaire
Text L’anti-racisme dit « politique » : normalisation, religiosit
30-06-2017 10:27 - Fleurs
2 commentaires
Text Les résultats de l'islam politique aux législatives 2017 [Fr
30-06-2017 10:21 - Carla Parisi
Text Homophobie décoloniale : Être l’homo du PIR, ou ne pas l’êtr
30-06-2017 09:41 - Les amis de Juliette et du printemps
2 commentaires
Text Les positions bourgeoises de l’UJFP
30-06-2017 09:33 - -
6 commentaires
Text Les soupapes de sécurité
30-06-2017 06:28 - Patrice Faubert
Image Être Sioniste & Antisémite
29-06-2017 14:48 - YASSER LOUATI
6 commentaires
Text Utiliser le mot « race » ?
29-06-2017 14:40 - mignon chaton
3 commentaires
Image Gaza : un crime contre l'humanité
29-06-2017 14:28 - Bureau national de l’UJFP
2 commentaires
Text Soutien à Houria Bouteldja et à l’antiracisme politique
29-06-2017 13:32 - UJFP
Image Non, l’antiracisme politique n’est pas racialiste !
29-06-2017 13:23 - Les ennemis de Juliette
Text Halitose
27-06-2017 06:27 - Patrice Faubert
Text Verbatim
25-06-2017 07:48 - Patrice Faubert
Text Assemblée en mixité révolutionnaire et non-mixité de classe
24-06-2017 01:45 - révolutionnaires contre le racialisme et son
2 commentaires
Image Une note de lecture critique de « La fabrique du musulman»
22-06-2017 23:33 - souslaplagelespaves.noblogs.org
3 commentaires
Text Allo ?
22-06-2017 11:24 - Faubert Patrice
Image La non-mixité : une nécessité politique
21-06-2017 15:09 - anti-sexisme
1 commentaire
Image Gaza : vers un nouveau massacre, pire que les précédents
21-06-2017 14:17 - Gideon Levy
Text Contre obsession religieuse raciale - fabrique du « musulman
21-06-2017 14:10 - Nedjib Sidi Moussa
7 commentaires
Text Le fantôme d'Ernest Coeurderoy
20-06-2017 06:39 - Patrice Faubert
Text Psychosomatique de radioactivité
18-06-2017 09:51 - Patrice Faubert
Text La fausse conscience, conscience de l'imposture
16-06-2017 07:11 - Patrice Faubert
Image L’ islamisme n’ est pas une Religion !
15-06-2017 18:24 - Des portes paroles du collectif
7 commentaires
Image L’islamophobie n’est pas une opinion
14-06-2017 22:02 - iaata
1 commentaire
Text Déficit informationnel ou mur de Kardashev
14-06-2017 09:46 - Patrice Faubert
Text Décines : pas d’islamistes au centre culturel !
14-06-2017 01:46 - collectif "ILS N’AURONT PAS NOTRE SILENCE "
3 commentaires
>> Archives newswire <<