Non à la sortie progressive du nucléaire!!!
  Theme(s) Anticapitalisme / Antiglobalisation - Écologie -  
  23-05-2011 06:31
Auteur : des antinucléaires
 
 
  Il faut sortir du nucléaire immédiatement. Cette technologie est inacceptable, autant en fonctionnement normal qu'en cas d'accident. La proposition d'en sortir dans 25 ans est une stratégie pour ne rien faire maintenant et n'est qu'un moyen de gérer la crise de légitimité du nucléaire. Cela ne va faire que favoriser sa continuation en permettant d'affiner les instruments techniques et sociaux d'étude et de manipulation de l'opinion publique. Cette attente aura un effet somnifère: l'attention de l'opinion publique va baisser comme cela a été le cas pour les moratoires post-Tchernobyl dans toute l'Europe.
 
     
  Dire qu'il n'est pas possible de sortir du nucléaire en moins de 25 ans c'est enlever la possibilité effective à la population de décider de son sort. Ceci est un exemple de la nature autoritaire de la gestion de cette énergie. Elle est typiquement une forme de production centralisée d'énergie qui exclut la plupart des gens des processus de décision. Les centrales nucléaires, de par les risques qu'elles engendrent, deviennent des points sensibles de la sécurité intérieure qui nécessitent une militarisation des sites et un culte du secret, autant dans le fonctionnement quotidien que dans la gestion d'un accident. Au travers du contrôle de l'accès au savoir et des processus de décision, une petite clique d'industriels et de scientifiques monopolisent les sujets des débats, et parvient à diriger les oppositions en les canalisant.

Le système économique actuel a besoin d'une gestion centralisée de l'énergie et le nucléaire s'y inscrit parfaitement, comme peuvent aussi s'y inscrire les énergies renouvelables. La question n'est alors pas de trouver une énergie alternative mais de réflechir aux manières de définir nos besoins. Si les énergies renouvelables ne servent qu'à maintenir ce système en place, elles ne nous intéressent pas plus. Un système en croissance illimitée va forcément générer de plus en plus de nuisances.

Ce système n'offrira jamais un libre choix, et même des consultations, votations et autres processus de participation-alibi ne donnent qu'une illusion d'autonomie et ne servent finalement qu'à neutraliser la critique. Dans le grand théâtre de la scène politique et associative suisse, la pièce a déjà été écrite et ses acteurs évitent la remise en cause de l'économie et de l'Etat.

Nous réfusons le rôle du public passif. Nous ne voulons pas non plus proposer une solution alternative, nous refusons d'entrer dans une logique gestionnaire d'une société d'exploitation à laquelle nous nous opposons. Nous voulons nous organiser par nous-mêmes, nous réapproprier la possibilité de réfléchir, imaginer et agir sur la réalité dans laquelle nous vivons. La sortie immédiate du nucléaire civil et militaire n'est pas l'aboutissement de nos luttes mais l'un des points de départ possibles.
 
     
   
  > Ajouter un commentaire  
 
> Version originale: (français) | italiano | deutsch
 
> Ajouter une traduction à cet article
> Télécharger l'article au format .PDF
> Envoyer cet article par e-mail
    Flyer 2011-05-23 07:42    
  Voici le flyer  
  A  
  > Ajouter un commentaire  
 
Prends l'information en mains
>> Archives newswire <<