ANTI-REPRESSION pour les mobilisations du 31/01 à Genève
  Theme(s) Anticapitalisme / Antiglobalisation - Répression - WEF -  
  25-01-2009 20:15
Auteur : ANTI-REP WEF 09 :: : http://www.opp-ge.ch/
 
 
  Voili quelques documents et contacts utiles (flyer anti-rep et brochure de droits face à la police) , en cas de répression (malheureusement plus que probable!) lors des manifestations/mobilisations "Anti WEF 09" à Genève le 31/01 où les jours qui suivent...  
     
  Info-AntiRep

Le groupe Antirep aide en cas d’arrestations et/ou d’interventions policières. Nous centralisons les informations, suivons les personnes arrêtées et aidons à trouver un avocat. Notre présence durant et après cette manif peut aider psychologiquement. Nous faisons pression sur les postes de police qui détiennent des manifestant-e-s afin que ces personnes soient relâchées au plus vite. Après la manif, nous t’aidons - si tu le souhaites - à formuler une plainte et t’accompagnons durant le procès. Voici nos prestations :


Annonce-toi à l’ Antirep…

- Si tu es arrêté-e
- Si tu es témoin d’une arrestation
- Si tu es témoin d’une intervention policière
- Après avoir été libéré-e
- Si tu as besoin d’aide médicale

Numéro-Antirep
078 862 75 10
 info@opp-ge.ch
www.opp-ge.ch


Comportements lors de manifestations et actions

A ne pas oublier avant la manif
 Pièce d’identité
 Monnaie ou carte téléphonique, crayon et papier
 Note le numéro de l’Antirep
 Contrôle tes vêtements : emporte seulement le nécessaire
 Des drogues ou de l’alcool créent un danger aussi bien pour toi que pour des tiers.
 N’emporte pas d’agenda, de carnet d’adresse ou de numéros téléphoniques.
 Déclenche ton portable ou vide ton carnet d’adresse.
 Ne porte pas de lentilles. Le gaz lacrymogène peut s’y incruster. Evite les crèmes pour la peau.

A ne pas oublier durant la manif
 La police a le droit de contrôler ton identité à tous moments. Dans le cadre de la manifestation elle va probablement t’emmener au poste de police.
 Mémorise les matricules des agents de police auxquels tu as affaire. En principe, ils doivent te révéler leur matricule.
 Les services de sécurité privés ont seulement le droit de te retenir afin de te remettre à la police.
 Evite des discussions avec la police. Ne fais pas de déclarations ! Normalement des agents en civils participent à la manif. Il est alors judicieux de ne pas crier de nom à haute voix.
 Ne prends pas de photos de personnes ou d’actions et ne filme pas.
 Reste en groupe durant la manifestation. Ne quitte pas la manif seul.
 Lors d’arrestations de tiers: note le nom, la date de naissance, l’adresse postale et la nationalité des personnes arrêtées et informe le groupe Antirep.


Si tu es arrêté-e
 Tente de communiquer ton nom à d’autres manifestant-e-s pour qu’ils/elles puissent informer le groupe Antirep.
 Ne communique pas avec la police !!! De droit, tu es uniquement obligé de révéler ton nom, prénom, adresse, lieu d’origine, date de naissance, nom des parents, métier (mais pas le lieu de travail ou l’employeur) – c’est tout !
 Réponds à toutes les autres questions avec : « Je n’ai rien à dire à ce sujet » même si les questions semblent banales. Chaque déclaration crée un danger aussi bien pour toi que pour des tiers.
 La police n’a pas le droit de t’arrêter plus de 24h. Après, tu dois être présenté à un juge d’instruction. Normalement, s’il n’y a pas de raison spécifique ou d’ordre d’arrestation contre toi, la police doit te libérer après avoir contrôlé ton identité. Si l’arrestation dure plus que 24h, exige de contacter un avocat et informe le groupe Antirep.
 Les femmes sont uniquement fouillées par des femmes et les hommes par des hommes.
 Ne signe rien, ni de protocoles de ton interrogatoire, ni d’autres documents !!!
 Tente d’éviter que la police puisse enregistrer ta photo, tes empreintes ou ton ADN. Attention : tu risques une plainte pour cause d’obstruction à l’autorité.
 Ne te laisse pas intimider. La plupart des menaces de la police sont des bluffs pour te pousser à faire des déclarations ou signer des papiers.


Après avoir été libéré-e
 Informe rapidement le groupe Antirep (même si une tierce personne t’a déjà annoncé-e).
 Rédige un protocole qui t’aide à mémoriser les événements.
 Demande une attestation d’un médecin si tu as été blessé-e.


Numéro-Antirep: 078 862 75 10/  info@opp-ge.ch


---------------------------------------------------------------------------------------

Une brochure "Vos droits face à la police" est en PJ ou sur le lien :
 http://www.opp-ge.ch/docs/vosdroitsfacealapolice.pdf




 
     
   
  > Ajouter un commentaire  
 
> Version originale: (français) | italiano | deutsch
 
> Ajouter une traduction à cet article
> Télécharger l'article au format .PDF
> Envoyer cet article par e-mail
    Les docs en pdf... 2009-01-25 20:34    
  Voilou le flyer et la brochure en "pdf"...
 
  Anti Rep WEF 09  
  > Ajouter un commentaire  
 
Prends l'information en mains
>> Archives newswire <<