Startseite | Gemeinsame Startseite | Publizieren! | Feature Archiv | Newswire Archiv | Trasharchiv


Über Indymedia.ch/de
Indymedia-Café
Editorial Policy / Moderationskriterien
Über Sprache sprechen - Sexismus in der Sprache
Wie kann ich auf Indymedia.ch publizieren / Allgemeines zu Medienaktivismus
Kontakt
Wiki
Mailingliste
Medienaktivismus
Gedanken zu Provos & Fakes
Links









 
www.indymedia.org

Projekte
print
radio
satellite tv
video

Afrika
ambazonia
canarias
estrecho / madiaq
kenya
nigeria
south africa

Kanada
london, ontario
maritimes
montreal
ontario
ottawa
quebec
thunder bay
vancouver
victoria
windsor

Ostasien
burma
jakarta
japan
korea
manila
qc
saint-petersburg

Europa
abruzzo
alacant
andorra
antwerpen
armenia
athens
österreich
barcelona
belarus
belgium
belgrade
bristol
brussels
bulgaria
kalabrien
croatia
cyprus
emilia-romagna
estrecho / madiaq
euskal herria
galiza
deutschland
grenoble
hungary
ireland
istanbul
italy
la plana
liege
liguria
lille
linksunten
lombardia
london
madrid
malta
marseille
nantes
napoli
netherlands
nice
northern england
norway
nottingham
oost-vlaanderen
paris/île-de-france
patras
piemonte
poland
portugal
roma
romania
russia
sardinien
schottland
sverige
switzerland
thorn
toscana
toulouse
ukraine
großbritannien
valencia

Lateinamerika
argentina
bolivia
chiapas
chile
chile sur
brasilien
sucre
colombia
ecuador
mexico
peru
puerto rico
qollasuyu
rosario
santiago
tijuana
uruguay
valparaiso
venezuela

Ozeanien
aotearoa
brisbane
burma
darwin
jakarta
manila
melbourne
perth
qc
sydney

Südasien
india
mumbai

Vereinigte Staaten
arizona
arkansas
asheville
atlanta
austin
austin
baltimore
big muddy
binghamton
boston
buffalo
charlottesville
chicago
cleveland
colorado
columbus
dc
hawaii
houston
hudson mohawk
kansas city
la
madison
maine
miami
michigan
milwaukee
minneapolis/st. paul
new hampshire
new jersey
new mexico
new orleans
north carolina
north texas
nyc
oklahoma
philadelphia
pittsburgh
portland
richmond
rochester
rogue valley
saint louis
san diego
san francisco
san francisco bay area
santa barbara
santa cruz, ca
sarasota
seattle
tampa bay
tennessee
united states
urbana-champaign
vermont
western mass
worcester

Westasien
armenia
beirut
israel
palestine

Themen
biotech

Intern
fbi/legal updates
mailing lists
process & imc docs
tech
volunteer
 
 :: Interdiction des squats aux Pays-Bas ::
 Themen | Wohnungsnot/Squat | Repression/Knast 04-10-2010 15:42
AutorIn : kraker  |  übersetzt von : le vent
Nouvelles sur la criminalisation des squatters aux Pays-Bas
Depuis plusieurs années, la CDA (Ouvriers chrétiens-démocrates) veut criminaliser les squats aux Pays-Bas. Le 1er octobre 2010, cet ancien voeu chrétien-démocrate se réalisera. Pour avoir le soutien nécessaire au parlement, les peines proposées par la CDA ont été doublées sur demande du PVV (Parti de la liberté). La peine maximale pour violation de domicile passe de 4 mois à un an. Pour occupation en bande avec intimidation ou violence, on peut s'attendre désormais à une peine maximale de 2 ans de prison et pour occupation en groupe (à partir de 3 pers.) en employant de la violence, on risque une peine maximale de 2 ans et 8 mois. Au début, les 4 quatre communes les plus grandes (Amsterdam, La Haye, Utrecht, Rotterdam) étaient d'accord que cette loi donnerait trop de place à la spéculation immobilière dans ces villes, puisque les occupations étaient jusqu'alors le seul moyen efficace pour contre-balancer les agissements du secteur immoblilier fonctionnant en majeure partie en liens mafieux. Alors que le conseil communal d'Amsterdam avait annoncé encore la semaine passée que la loi ne serait pas exécutée intégralement, que surtout les maisons occupées pour lesquelles aucune utilisation était prévue n'auraient rien à craindre, le nouveau maire d'Amsterdam Van der Laan (Parti du Travail) a surpris le public avec un communiqué de presse, dans lequel il a présenté la nouvelle politique du gouvernement d'Amsterdam à l'égard des squats. La main de fer semble être le nouveau plan pour les environ 300 squats d'Amsterdam, repartis en 3 catégories. La catégorie 1 contient les maisons ayant été vide moins d'un an lors de l'occupation ou qui se sont fait remarquer auprès de la ville ou des voisins par des activités négatives. La catégorie 2 contient les maisons ayant été vide au moins un an, mais pour lesquelles il y a des plans de construction. La même chose pour la catégorie 3, sauf qu'il n'y a pas de plans pour celles-ci. La ville estime qu'environ 200 maisons tombent sous les premières deux catégories et veut qu'elles soient évacuées au plus vite. Les 100 restantes de la catégorie 3 devront être évacuées quand la police aura la capacité nécessaire pour le faire. En pratique, il y aura désormais au moins 6 vagues d'évacuation par an au lieu des 3-4 connues jusqu'alors. La prochaine aura lieu encore en octobre 2010. Les maisons de la catégorie 1 devront être évacuées avant ou pendant ces vagues d'évacuation, mais seulement si leur évacuation ne demande pas un dispositif policier trop important. Sinon, elles seront évacuées avec celles de la catégorie 2 lors des vagues d'évacuation. Lors d'une vague d'évacuation, 5 à 15 maisons sont évacuées en une journée à l'aide d'un dispositif policier énorme et des unités spéciales. Le coordinateur de cette opération, Commissaire Leen Schap, a dit après l'envoi du communiqué de presse du maire: "Je suis déjà impatient de mettre un terme à cette situation douloureuse en ville." Cela se limite à Amsterdam, dans le reste du pays, les évacuations auront lieu quand ça arrangera aux autorités. Peu après la publication des ces faits, le groupe de presse du mouvement squat d'Amsterdam a riposté en annonçant d'occuper 200 bâtiments vides à Amsterdam et en avertissant le gouvernement de la ville qu'une telle politique provocatrice impliquerait beaucoup de confrontations dures entre police et squatters. Sur  http://nl.indymedia.org, on appelle à participer nombreux à la manif du 1er octobre et à amener des cagoules.
 :: Keine Ergänzungen Ergänze diesen Artikel (.onion)
> Version originale: (deutsch) | français
GNU Free Documentation License 1.2 Sämtlicher Inhalt auf Indymedia Deutschschweiz ist verfügbar unter der Creative Commons Attribution-ShareAlike 2.0 Germany.
Für sämtlichen Inhalt der jeweiligen Beiträge unter Indymedia Schweiz und Indymedia Deutschschweiz sind nur die jeweiligen AutorInnen verantwortlich!
Indymedia Schweiz läuft mit MIR 1.1
Use GNU!